Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

La carte de l’Argonne en 1885.

vendredi 27 décembre 2019


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **



Trouvée dans une brocante, cette carte de l’Argonne datant de 1885 est la propriété de Josiane Lejeune. La Ménéhildienne a eu l’heureuse idée de nous montrer ce document exceptionnel.
La carte au 1/000 000è est le feuillet XXII-12 de la carte de France dressée par ordre du ministre de l’intérieur ; mais étonnamment la feuille « Sainte-Ménehould » s’étend de Dommartin-la-Planchette à l’ouest jusqu’à Thierville à l’est et de Binarville au nord jusqu’à Ante et Brizeaux au sud.
En dessous du nom de chaque commune, un chiffre écrit en rouge donne le nombre des habitants. Instructif et parfois étonnant.
Les voies ferrées sont bien indiquées, tout comme les moulins et les industries disparues : briqueteries, tuileries.
Ne pouvant présenter la carte dans son ensemble, nous présentons la partie « Sainte-Ménehould ».

La carte « Sainte-Ménehould »


Les voies ferrées : la ligne nord-sud est à double voie. Les seniors ont connu cette ligne à une voie, la seconde ayant été démontée dans les années 40.
Les moulins : à Verrières : moulin du haut et moulin du bas. À Sainte-Ménehould, moulin de Gergeaux.
Les usines : la Gréverie (route de Châlons) sablière ; le Bois d’Épense, tuilerie ; le Souniat : briqueterie.
Les habitants : Sainte-Ménehould : 4644 (plus qu’aujourd’hui) ; Verrières : 742 ; Chaudefontaine : 418.
Châteaux : Braux-Sainte-Cohière et le Bois d’Épense.

Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -