Connaissance du Patrimoine Culturel Local
Le Petit Journal
de Sainte-Ménehould
et ses voisins d'Argonne
Edition régulière d'un bulletin traitant de l'histoire, des coutumes et de l'actualité.

LE MUSEE-BIBLIOTHEQUE DE SAINTE-MENEHOULD : UN PROJET AU CŒUR DU PATRIMOINE

jeudi 25 mai 2006, par Sylvain Druet


Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **




Faire vivre le patrimoine : l’animation

L’animation s’inscrit dans la mission de communication du musée. Conçu à la fois comme un lieu de découverte, de mémoire et de plaisir, le musée sera tourné vers tous les publics : le grand public, les scolaires et les érudits. Dans cette dynamique, l’intérêt pourra être sollicité en mettant en place des outils différentiés à son intention, afin de favoriser la compréhension de ce patrimoine. Plusieurs activités culturelles pourront être privilégiées.
Des expositions temporaires, consacrées par exemple à l’histoire de Sainte-Ménehould ou à Jean Mathieu, donneront aux argonnais et aux visiteurs extérieurs l’occasion de découvrir des documents aujourd’hui peu accessibles, conservés dans différents dépôts de musée ou d’archives : pensons aux esquisses de Philippe de la Force, Plan général de la reconstruction (1747), Coupe et élévation de bâtiments (1721-1725) , plan en couleur de la ville de Sainte-Ménehould (1720, 1738, 1814, 1815), de la citadelle (1712), aux écrits de Jean Mathieu et notamment à ses pages consacrées à l’histoire de la ville.
Tableaux, livres prêtés par d’autres institutions, viendront agrémenter, le temps d’une exposition, les richesses du musée.
Les animations pédagogiques pour les jeunes leur donneront accès à l’histoire de la ville, aux qualités esthétiques des objets, pour les aider à mieux se repérer et apprécier une région qu’ils habitent.
Des visites guidées aideront le public à cheminer dans le nouveau musée. La rotation de certaines collections, mise en lumière temporaire d’un fonds, participera à la fidélisation du public en attirant son attention sur des nouveautés, des objets conservés dans les réserves.
Les conférences organisées par l’I.U.T.L., la D.R.A.C., ou tout autre structure aideront faire vivre le bâtiment.
Il est difficile d’évoquer toutes les possibilités de présentation, d’animation, ou la globalité de la richesse des fonds. Cette nouvelle structure composée d’un musée, d’une bibliothèque, où sera intégrée, dans la partie neuve, la cyberbase, pourra fonctionner comme un pôle culturel ouvert à tous. Intégré dans un circuit touristique local entre patrimoine urbain, sites de guerre, site de Valmy et on l’espère musée « réel » du Bois d’Epense, il pourra être un relais touristique complémentaire et non concurrent. Le patrimoine n’est propriété de personne, si ce n’est de tous. Ce projet reste ouvert aux suggestions et participations aux personnes de bonne volonté.


Répondre à cet article


-Nombre de fois où cet article a été vu -
- -